Et si on parlait de réparation de combinaison ?

Un coup d’aileron, une couture qui lâche ou encore un trou d’origine inconnu ! Pas d’inquiétude, tout est réparable ! Oui, mais pas n’importe comment. 

Léa, la dirigeante de The Old Shell est formée à la réparation de combinaisons (et accessoires) néoprènes et adore prendre soin de vos combinaisons. 

Comment ça se passe la réparation de combinaison ?

Rien de très compliqué, vous venez en boutique avec votre combinaison à réparer, Léa vous fait un devis, prend vos coordonnées et met votre combinaison avec les autres patientes de la semaine. 

Les combinaisons sont réparées le lundi, vous avez donc une à deux semaines de délai en fonction de votre dépôt. Une fois la combinaison réparée, vous recevez un mail ou un SMS pour vous avertir et vous pouvez ensuite la récupérer en boutique quand vous le souhaitez ! Vous n’avez plus qu’à régler (chèque, CB, espèce,…) et vous pourrez retourner dans l’eau rapidement !

Plus une réparation est prise à temps, moins cela va vous coûter cher. Aussi, il est plus difficile de réparer un dommage quand il y a eu une tentative de réparation maison qui a échouée. Les prix commencent à 8 euros, la réparation moyenne est de 20-30 euros ! 

Alors, quand on a une combinaison à 90 ou 300 euros, ça vaut le coup de passer la porte de The Old Shell !

Quelles types de réparations sont réalisées ?

En trois mois, Léa a réparé une centaine de combinaisons ! Du coup, on a pu faire un récap’ des réparations qui reviennent le plus souvent : 

  • Le coup d’aileron qui vient entailler de manière nette ! 
  • Les coutures aux épaules ou à l’entrejambe qui lâchent et hop, un trou!
  • Les patchs des genoux à changer. 
  • Le col qui se fait grignoter. 

Pour pouvoir procéder à la réparation de combinaison, on a besoin qu’elles soient rincées à l’eau claire, sans ça, la colle utilisée ne prendra pas ! Et oui, avant de pouvoir recoudre, le néoprène doit être recollé avec une colle spéciale qui peut être capricieuse quand il s’agit de grains de sable ! 

Pas besoin de la désinfecter avant. The Old Shell peut le faire pour vous (psttt : on a une cabine de désinfection). 

Quelle machine utilise t-on ?

Pour réparer votre combinaison, Léa utilise une machine magique appelée la Strobel !

Sur la photo, c’est celle sur laquelle elle s’est formée à Marseille. 

La strobel est une machine à coudre spécifique pour les coutures néoprènes car si vous la maniez bien, elle ne transperce pas le néoprène et cela garantit donc l’étanchéité de la combinaison réparée. 

Et oui, c’est toujours mieux que votre fil dentaire trempé dans la colle néoprène. Je ne juge pas, je suis aussi passée par là et… ça ne fonctionne pas !

Comment se fait la réparation d'une couture ?

Sur les coutures, Léa aime rajouter des patchs d’étancheité, pour éviter que la couture ne gratte, mais aussi pour ajouter une sécurité en plus et éviter de revenir pour une nouvelle réparation trop rapidement. 

Evidemment, quand on répare on essaye de faire en sorte que la réparation soit quasiment invisible ! 

Voilà un petit tour sur la réparation, n’hésitez pas à nous contacter si vous avez des combinaisons endolories ! Et si vous avez aimé cet article ou que vous souhaitez en avoir un autre encore plus détaillé, n’hésitez pas à nous laisser un commentaire pour nous en faire part !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *