Les dix commandements

pour allonger la durée de vie

de votre combinaison néoprène.

  1.  La mettre correctement


    Prends ton temps pour enfiler ta combinaison, rien ne presse, enfin si.. mais vaut mieux louper cette série de vagues que d’avoir une combi trouée aux aisselles ou à l’entrejambe parce que tu essayes de mettre tes bras alors que tu n’as pas encore passé les cuisses !

  2. Bien la rincer !

    Après chaque utilisation, rince ta combinaison à l’eau claire des deux côtés et on oublie pas son ZIP pour ne pas que le curseur se grippe avec le sel !

  3. La sécher sans l’abîmer


    Pour ne pas abîmer ta combinaison, opte pour un pliage en deux comme tu peux le faire avec les pantalons. La suspendre mouillée par les épaules sur cintre risque de la déformer à cause de l’eau accumulée et du poids de la combinaison. Il existe des cintres avec ventouse pour pouvoir sécher ta combinaison plus facilement dans ta douche ou à l’extérieur. 

  4. La sécher à l’envers

    Et oui, on les connaît les trop pressés qui rincent leurs combis sans la retourner mais qui, plusieurs jours après, au moment de l’enfiler, se plaignent que l’intérieur est encore humide et malodorant ! Évidemment, une fois sèche, tu peux la retourner pour que les deux côtés soient secs ! 

     

  5. Eviter les sources de chaleur


    Au possible, évite le soleil, le chauffage ou toute autre source de chaleur qui risqueraient d’user ta combinaison néoprène. Ou sinon, pour les pressés de retourner à l’eau, on vous voit, tu peux l’emmener chez The Old Shell qui dispose d’une cabine adaptée séchante, ça prendra seulement quelques heures au lieu de quelques jours !

  6. Ne pense même pas à la machine à laver.

    Non mais on préfère préciser, beaucoup le fond certaines marques le recommande… Pas nous !  En plus, tu consommeras moins d’eau 😉 
    Et si l’odeur te dérange, tourne toi vers The Old Shell pour mettre ta combinaison à désinfecter. La cabine de désinfection professionnelle est certifiée bactéricide & fongicides. Fini les odeurs de la saison passée. 

  7. La ranger correctement

    Une fois la saison fini, on en fait quoi de la combi ? Soit tu la laisses sur un cintre pliée en deux, à l’abris de source de chaleur. Ou alors tu la ranges pliées dans un placard.

     

  8. La réparer rapidement après le dommage

    Et hop un coup d’aileron, c’est la coupure propre et nette, facile à réparer. Compte maximum 20 euros pour la réparer dès que c’est fait. Parce que si tu attends, ça va s’agrandir, le néoprène va s’user autour.. Et hop la facture de réparation va vite grimper. Plus tu t’y prends tôt pour la réparer, mieux ce sera pour ta combi et tu pourras retourner à l’eau rapidement. 

  9. La revendre quand on l’utilise plus pour qu’elle ait une deuxième vie

    Prise de poids, néoprène un peu usé qui ne te procure plus la même chaleur, envie d’une autre marque… C’est normal mais du coup, ne reste pas avec ton ancienne combi qui pend dans ton dressing complètement assoiffée de l’océan. Tu peux la prêter à des copains, la revendre sur des sites spécialisés ou même chez The Old Shell qui a un dépôt-vente. Tu peux aussi en faire don à des associations pour que des personnes éloignées des sports nautiques puissent en profiter!

  10. La recycler au mieux en fin de vie

    Et puis, si vraiment elle est foutue, irréparable, invendable… Alors dépose nous ta combinaison ! The Old Shell s’occupe de surcycler / upcycler les vieilles combinaisons en objets utiles du quotidien : trousses de toilette, sacs, étuis à lunettes, pochettes à wax, etc..   Tu évites à une énième combinaison d’être enfouie sous terre ou brulée, et en prime, tu peux garder un souvenir de ta combinaison en ayant un porte clef ou un trousse à crayon en néoprène.

     

Etui à lunettes